Contenu principal

Rémi Sabourin travaille en enseignement depuis 1992. Il a enseigné aux cycles moyen et intermédiaire dans la région du Centre-Sud de l’Ontario.  

Blog1 Remi

Son implication syndicale remonte à 1997, lorsqu’il est observateur à l’assemblée générale de l’AEFO provinciale. Par la suite, il est notamment devenu membre du comité de consultation en négociation lors de la première négociation après l’amalgamation des conseils scolaires en Ontario. De 2006 à 2016, il a été président de l’Unité 64 – Centre-Sud catholique. Il est membre du conseil d’administration de l’AEFO depuis 2005.

Les échanges, les questions et les commentaires anonymes seront automatiquement retirés de ce blogue.

J’espère que vous avez toutes et tous passé un été reposant et que vous êtes prêtes et prêts à franchir une année qui promet d’être des plus intéressantes. Pour moi, l’été 2018 sera mémorable. D’un bout à l’autre de la province, il y a eu des alertes de chaleur extrême. Et d’une semaine à l’autre, le rythme de l’été a été interrompu par certaines annonces du gouvernement provincial : action rétrograde du gouvernement Ford par l’abrogation du programme-cadre d’éducation physique et santé de l’Ontario; proposition de faire marche arrière sur le curriculum de mathématiques — ce que Ford a appelé en anglais le « back to basics », sans tenir compte du fait que pour nous, les Francophones, l’approche d’enseignement des mathématiques est différente et fonctionne bien.

Je crois toutefois que notre système d’éducation, un des meilleurs au monde, a les reins solides. Les parents, tutrices et tuteurs de l’Ontario peuvent compter sur le professionnalisme de nos membres, qui ont à cœur l’apprentissage et le bien-être des jeunes qui leur sont confiés.

Une chose est certaine. En tant que membre de l’AEFO, vous pouvez être assuré que votre syndicat continuera à être là pour vous. Pour les déléguées syndicales et délégués syndicaux, les agentes et agents d’unité, les présidences d’unité, le bureau provincial et moi-même, la défense des membres reste notre priorité absolue.

Et, comme notre syndicat fêtera bientôt ses 80 années d’existence (1939-2019), j’aimerais en profiter pour vous remercier de contribuer à l’excellence et au rayonnement de l’AEFO.

Bon retour, et au plaisir de se croiser cette année!

Écrire un commentaire (0 Commentaire)

Les résultats de l’élection provinciale peuvent vous réjouir ou vous désoler, selon vos convictions politiques. Mais pour l’AEFO — qui est une association non partisane — il ne s’agit pas de réagir en termes de victoire ou de défaite, mais bien de miser sur le dialogue. L’AEFO est prête à travailler avec le Premier ministre et ses ministres, pour l’avancement des causes qui touchent ses membres : le mieux-être, les conditions de travail, la violence au travail, la pénurie du personnel enseignant, etc. L’AEFO continuera à revendiquer la pérennité du système d’éducation de langue française en Ontario auprès du nouveau gouvernement, et à investir ce qui est nécessaire pour assurer qu’il y ait un personnel qualifié pour les élèves francophones de notre province. L’AEFO souhaite d’autant plus que le gouvernement qui vient d’être élu en ce début d’été soit sensible aux enjeux et aux défis de notre réalité franco-ontarienne.

En parlant de début d’été, j’aimerais en profiter pour remercier chaleureusement les membres de l’AEFO des quatre coins de la province qui s’intéressent et s’impliquent dans notre syndicat, soit comme déléguée syndicale ou délégué syndical, soit au sein de votre unité, ou tout simplement comme répondante ou répondant aux sondages envoyés au cours de l’année. Vous faites une différence dans le quotidien de notre syndicat et votre point de vue compte énormément afin d’améliorer les conditions de travail et le mieuxêtre de nos membres.

Et enfin, comme l’été est à nos portes, je vous souhaite de vous reposer et de passer le plus de temps possible avec celles et ceux qui vous sont chers.

Bon été!

Écrire un commentaire (0 Commentaire)

Ce printemps, je me suis déplacé partout en province pour rencontrer des membres de l’AEFO lors de leurs assemblées annuelles (AA) d’unités : Thunder Bay, Sudbury, North Bay, Oakville, Ottawa, St-Isidore, Mississauga, Windsor... et j’en passe. J’ai eu le privilège de prendre part à toutes les assemblées annuelles, d’une façon ou d’une autre. Lorsque je ne pouvais pas assister à une AA en personne, je l’ai fait de façon virtuelle. On parle souvent de nos différences, mais j’ai pu constater que d’une unité à l’autre, il y a beaucoup de similitudes : beaucoup de membres engagés, professionnels, qui ont le bien commun en tête. Beaucoup de jeunes, également. Le syndicalisme commence tôt pour les membres de l’AEFO, ce qui est une excellente constatation pour l’avenir de notre syndicat.

Parlant d’avenir, j’en profite pour remercier celles et ceux qui ont pris le temps de remplir le sondage pour les NÉGOS 2019. Les discussions n’ont pas encore commencé, mais vos réponses serviront déjà à orienter l’AEFO en prévision des prochaines négociations avec le gouvernement et les conseils scolaires.

Et un dernier mot : n’oubliez pas d’aller voter le 7 juin. Pour connaître les priorités des quatre partis politiques les plus importants en Ontario, consultez le tableau des plateformes électorales sur le site Web de l’AEFO sous Quoi de neuf/Élections 2018. Sachant que le parti qui l’emportera sera au pouvoir pour les quatre prochaines années, j’espère que vous voterez pour protéger les acquis et élire un gouvernement responsable qui reflète vos valeurs.

Écrire un commentaire (0 Commentaire)

Oui, absolument. Les conventions collectives des enseignantes et enseignants réguliers et suppléants sont en vigueur jusqu’au 31 août 2019, mais il faut dès maintenant se préparer pour les NÉGOS 2019. Comme prévu par la loi, il y aura deux paliers de négociation : avec le gouvernement et les conseils scolaires (négos centrales), et avec votre conseil scolaire (négos locales). Bien entendu, l’AEFO sera présente à toutes les tables (centrale et locales) pour vous représenter.

C’est pourquoi il est si important de remplir le sondage que vous recevrez le 1er mai, par courriel. L’AEFO veut connaître vos priorités pour les négociations. Pour vous, s’agit-il du temps de préparation? De la surveillance? D’un milieu de travail sécuritaire sans violence? De vos congés de maladie? Des nouvelles initiatives? La liste des enjeux pour les NÉGOS 2019 ne s’arrête pas là, comme vous pourrez le constater en remplissant le sondage. Vos réponses aideront l’AEFO à identifier les objectifs de négociation et guideront notre syndicat lors de la prochaine négociation. Le sondage est essentiel pour l’amélioration de vos conditions de travail.

Merci de prendre le temps de répondre au sondage NÉGOS 2019, le point de départ pour une négo à votre image!

Écrire un commentaire (0 Commentaire)