Contenu principal

Je remercie la première Ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, qui a présenté des excuses officielles aux Franco-Ontariennes et Franco-Ontariens pour le Règlement 17 de 1912. Ce Règlement abolissait l’enseignement en français dans les écoles de l’Ontario, faisait de l’anglais la seule langue d’enseignement officielle et interdisait les manuels de langue française. Cette mesure visait à régler, une fois pour toutes, la question de la French Invasion.

Un siècle plus tard, nos écoles francophones se sont multipliées. C’est plus qu’une victoire sur ce Règlement d’une autre époque. C’est la preuve que les Franco-Ontariennes et Franco-Ontariens, qui vivent, travaillent, étudient et prospèrent en Ontario depuis 400 ans, sont prêtes et prêts à se mobiliser pour défendre ce qui leur tient à cœur.

Et puisque l’occasion me permet de jeter un regard vers le passé…  Je joins ma voix à celle des membres de l’AEFO pour remercier celles et ceux qui ont eu autrefois le courage de s’opposer au Règlement 17. Par leur détermination, ces enseignantes et enseignants, ces parents, ces citoyennes et citoyens francophones ont pavé la voie pour nos élèves, pour notre culture, notre langue.

Je vous invite à voir ou à revoir cette période de l’histoire de l’éducation francophone en Ontario sur le site de l’exposition virtuelle de l’AEFO exposition virtuelle de l’AEFO