Contenu principal

On estime qu'entre 25 000 et 30 000 personnes — travailleuses et travailleurs en éducation, parents, enfants, grands-parents, élues et élus — se sont rassemblées devant l’Assemblée législative de l’Ontario, à Queen’s Park (Toronto), le samedi 6 avril, pour transmettre haut et fort un message au gouvernement Ford : NON aux coupes en éducation ! Les conditions d’apprentissage des élèves représentent un investissement, et l’avenir de nos enfants et de notre province en vaut la peine.

Au nom des quelque 10 600 membres de l’AEFO des quatre coins de la province, je tiens à vous dire MERCI pour votre présence au rassemblement, un jour de week-end. Près de 180 autobus se sont rendus jusqu'à Toronto, transportant des travailleuses et travailleurs en éducation de cinq syndicats d'éducation. Des membres de l’AEFO de Sudbury, de Thunder Bay, de la région de Nipissing, d’Ottawa, de Windsor, de la région de Prescott-Russell, du sud de l’Ontario et bien sûr, de la grande région de Toronto étaient sur place. Je vous invite à visiter le rassemblement en images sur la page Facebook de l’AEFO.

Samedi, j’ai parlé en votre nom. Vous pouvez d’ailleurs écouter un extrait de mon allocution sur le compte YouTube de l’AEFO ou lire mon discours sur le site Web de l’AEFO. J’étais fier de vous représenter et de constater la force de la collectivité et la force de notre syndicat. L’esprit de solidarité dont j’ai été témoin me confirme encore une fois qu’ensemble, on peut agir pour l’éducation, pour la francophonie et pour l’avenir de nos jeunes.

#ENSEMBLEPOURAGIR
#AEFOJEMIMPLIQUE