Imprimer

Chère enseignante, cher enseignant,

Lorsque j’ai décidé de participer à une des manifestations mondiales pour le climat, le 27 septembre, je l’ai fait parce que l’avenir de la planète nous concerne toutes et tous. Mais je dois vous avouer que j’étais également curieux de participer à un rassemblement organisé par des jeunes. J’ai été épaté par leur activisme, leur générosité pour une cause commune. J’ai vu ce même engagement à d’autres moments, par exemple lors des manifestations pour le français et des rassemblements contre les coupes en éducation du gouvernement ontarien. Les jeunes d’aujourd’hui refusent le statu quo et se mobilisent. Je suis persuadé qu’elles et ils transformeront le monde. 

Cela ne pourrait pas se faire sans vous, enseignantes et enseignants. Au cas où il vous arriverait d’en douter : vous faites bien plus qu’enseigner la conjugaison d’un verbe du 3e groupe ou le calcul du périmètre des figures planes. Votre place dans la vie d’un élève est irremplaçable. Avec un sourire, un coup de pouce, une écoute attentive, vous les accompagnez dans leur cheminement. Vous les aidez à mieux comprendre le monde. C’est une responsabilité incroyable, assurément. Mais c’est aussi un privilège et une joie de savoir que vous contribuez au développement et à l’apprentissage de celles et ceux qui sont l’avenir. 

En mon nom personnel et au nom de l'AEFO, je vous dis MERCI de votre engagement auprès de nos élèves franco-ontariens, et bonne Journée mondiale des enseignantes et des enseignants!