Contenu principal

Rémi Sabourin travaille en enseignement depuis 1992. Il a enseigné aux cycles moyen et intermédiaire dans la région du Centre-Sud de l’Ontario.  

Blog1 Remi

Son implication syndicale remonte à 1997, lorsqu’il est observateur à l’assemblée générale de l’AEFO provinciale. Par la suite, il est notamment devenu membre du comité de consultation en négociation lors de la première négociation après l’amalgamation des conseils scolaires en Ontario. De 2006 à 2016, il a été président de l’Unité 64 – Centre-Sud catholique. Il est membre du conseil d’administration de l’AEFO depuis 2005.

Les échanges, les questions et les commentaires anonymes seront automatiquement retirés de ce blogue.

Être enseignante ou enseignant, c’est exercer une des professions les plus enrichissantes et valorisantes au monde. C’est contribuer au développement de nos jeunes et à leur succès scolaire. C’est être un des piliers fondamentaux de notre société. Dans un monde idéal, les enseignantes et les enseignants pourraient se concentrer principalement sur ce qu’ils font le mieux, c’est-à-dire enseigner.  

Mais personne ne vit dans un monde parfait. Nos écoles, comme partout ailleurs, font face à de nombreux obstacles, comme la surcharge de tâches administratives. Et je dirais qu’un des obstacles les plus désolants, pour vous qui enseignez, est la violence au travail, qui peut perturber toute une classe ou bouleverser une carrière, et laisser derrière elle des blessures parfois difficiles à cicatriser. 

Le vent commence toutefois à tourner. Une prise de conscience généralisée est en train d’émerger pour protéger le personnel enseignant. À l’AEFO, cela se concrétise par une participation active aux divers comités provinciaux pour que notre voix soit entendue. Durant la formation des déléguées syndicales et délégués syndicaux de l’AEFO, qui aura lieu prochainement, la violence dans les écoles sera abordée, afin que vous, travailleuses et travailleurs du secteur de l’éducation, fassiez partie de la solution.

Une enseignante ou un enseignant ne peut pas exercer sa profession s’il y a un risque de violence. C’est pourquoi, en cette Journée mondiale des enseignantes et des enseignants, j’aimerais vous dire ceci : en Ontario, les lois vous protègent. Si vous êtes victime ou témoin de violence, ou si vous avez des inquiétudes... N’hésitez pas. Parlez-en immédiatement à la direction et à votre unité locale de l’AEFO.

L’AEFO continuera à collaborer avec le gouvernement et les conseils scolaires pour trouver des stratégies gagnantes et contrer la violence. Afin que vous puissiez faire ce que vous voulez faire chaque matin : enseigner et aider nos jeunes franco-ontariennes et franco-ontariens à s’épanouir.

Bonne Journée mondiale des enseignantes et des enseignants!

Écrire un commentaire (0 Commentaire)

C’est déjà le début d’une nouvelle année scolaire. Pour le plus grand nombre des membres de l’AEFO, c’est un retour en terrain connu : salle de classe, élèves, préparation de cours, corrections... Pour celles et ceux qui entament leurs dernières années d’enseignement, cette rentrée vous rapproche d’une retraite bien méritée. Et pour plusieurs d’entre vous, il s’agit des premiers pas en milieu scolaire.

En contribuant à l’épanouissement de nos jeunes franco-ontariennes et franco-ontariens, vous aurez certainement plus de joies que de peines. J’aimerais personnellement vous souhaiter une longue et enrichissante carrière. 

Tout au long de cette année, l'AEFO continuera à être bien présente. Que ce soit pour des conseils se rapportant à votre travail ou un appui en cas de difficulté, n'hésitez surtout pas à communiquer avec votre syndicat.

Je vous souhaite une excellente rentrée scolaire 2017-2018!

Écrire un commentaire (0 Commentaire)

Par le passé, en février, l’AEFO finalisait les préparatifs pour son congrès d’orientation. L’événement durait quatre jours et se tenait dans la capitale fédérale pendant les premiers jours de la semaine de relâche du mois de mars. Le congrès, qui avait lieu tous les deux ans depuis 2002, n’existe plus, la gouvernance de l’AEFO devant respecter la nouvelle Loi sur les organismes sans but lucratif.

La structure de gouvernance de l’AEFO est désormais centrée sur le conseil d’administration (CA) qui assume les responsabilités et les obligations fiduciaires que lui incombe la Loi. Ce modèle de gouvernance devrait être plus efficient pour l’AEFO.

L’assemblée annuelle (AA) aura lieu les 25 et 26 février 2017 à Toronto. Il s’agira d’un événement de deux jours, durant lequel les délégations des unités se pencheront sur des sujets essentiels au bon fonctionnement de l’AEFO. Il sera question, entre autres, d’amendements aux Statuts et Règlements, du Fonds de solidarité et de la cotisation spéciale. La ministre de l’Éducation, l’honorable Mitzie Hunter, et le chef du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario, Patrick Brown, viendront parler aux déléguées et délégués. 

Vous ne faites pas partie de la délégation de votre unité et vous voulez savoir ce qu’a fait votre syndicat en 2016? Prenez connaissance des faits saillants de notre Rapport annuel d’activités en lien avec le plan stratégique en visionnant notre vidéo affichée sur YouTube

J'en profite pour souhaiter une excellente AA aux déléguées et délégués. Merci de votre engagement, et au plaisir de vous parler!

Écrire un commentaire (0 Commentaire)

Il existe des principes directeurs pour la rédaction des commentaires dans les bulletins. Les enseignantes et les enseignants les connaissent sous le nom de Faire croître le succès. Malgré cela, les directives pour les commentaires dans les bulletins peuvent changer selon la direction, le conseil scolaire, ou les années. Il est grand temps de faire respecter le jugement professionnel des enseignantes et des enseignants. 

À la demande de l’AEFO, lors de la dernière ronde de négociation, le gouvernement a accepté de subventionner un projet  afin que l’AEFO, le gouvernement et les conseils scolaires élaborent un guide d’appui à Faire croître le succès. Ce projet misait le partage des « meilleures pratiques, » selon le jugement professionnel du personnel enseignant. Le Guide d’appui est en ligne depuis l'automne. Il s’agit d’une version provisoire, qui pourrait changer selon les commentaires des membres. C’est pourquoi j’aimerais vous demander de prendre cinq minutes pour remplir un sondage. Que vous ayez utilisé le Guide ou non, votre participation est importante :

  • Pour que cessent les exigences non conformes aux principes découlant de Faire croître le succès - d’une direction à l’autre, d’un conseil scolaire à l’autre, d’une année à l’autre. 
  • Pour que notre compréhension commune des bulletins progresse de mieux en mieux.
  • Pour la réussite du Guide d’appui à Faire croître le succès.

 

Écrire un commentaire (0 Commentaire)