1. aefo.on.ca
  2. publications / médias
  3. communqiue
  4. L’AEFO conclut une entente de principe pour les enseignantes et les enseignants franco-ontariens

L’AEFO conclut une entente de principe pour les enseignantes et les enseignants franco-ontariens

15 février 2024

OTTAWA, le 15 février 2024 — Après plus d’un an et demi de négociations, l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) a conclu une entente de principe avec le gouvernement et le Conseil des associations d’employeurs, qui représente les conseils scolaires francophones, pour le renouvellement de la partie A des conventions collectives des membres du personnel enseignant et suppléant, échues depuis le 31 août 2022.

« Merci aux membres du personnel enseignant et suppléant pour leur appui pendant ces longues négociations. C’est grâce à leur solidarité et leur force collective que nous avons réussi à démontrer au gouvernement et aux conseils scolaires que l’éducation en français se doit d’être reconnue à sa juste valeur, qu’elle doit être financée de manière équitable et que ses besoins particuliers doivent être pris en compte, sans oublier qu’il est essentiel de prioriser les appuis et les ressources en salle de classe pour améliorer les conditions d’apprentissage des élèves. » a déclaré Anne Vinet-Roy, présidente de l’AEFO.

Les détails de l’entente demeurent confidentiels jusqu’à ce que les membres de l’AEFO la ratifient. La date du vote de ratification sera connue dans un futur rapproché.

En lien avec l’entente, mais de manière distincte, les membres de l’AEFO recevront une rétroaction salariale suivant l’invalidation de la Loi 124 pour la période de 2019 à 2022. La décision de l’arbitre William Kaplan rendue le vendredi 9 février dernier s’appliquera aux membres de l’AEFO qui se verront accorder 0,75 % pour l’année 2019-2020, 0,75 % pour l’année 2020-2021 et 2,75 % pour l’année 2021-2022. Les questions sur la rémunération pour la période de 2022 à 2026 seront quant à elles réglées devant un arbitre neutre.

La partie B des conventions collectives sera négociée localement dans chaque unité.  L’AEFO s’est engagée à ne pas déclencher de grève lors de ses négociations locales pour assurer une stabilité pour les élèves et les membres à quelques mois de la fin de l’année scolaire.

 

L’AEFO compte environ 12 000 membres et représente les enseignantes et les enseignants des écoles élémentaires et secondaires de langue française de l’Ontario, tant catholiques que publiques, en plus du personnel professionnel et de soutien œuvrant dans différents lieux de travail francophones.

- 30 -

Contact média

Service des communications Mélanie Routhier Boudreau
cadre - service des communications

Autres articles

L’entente de principe pour les enseignantes et les enseignants franco-ontariens est ratifiée!

  English follows   OTTAWA, le 27 mars 2024 – Les membres de l’Association des enseignantes et enseignants franco-ontariens (AEFO) ont ratifié à 93,5 % l’entente de principe conclue avec le gouvernement et le Conseil des associations d’employeurs (CAE) pour le renouvell.

Pénurie criante de personnel enseignant francophone : le gouvernement Ford doit faire beaucoup plus et plus rapidement

OTTAWA, le 19 mars 2024 – L’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO), tout comme ses homologues des autres syndicats en enseignement en Ontario (OECTA, ETFO et FEESO*), appuie la décision de la Fédération des enseignantes et des enseignants de l’.

Assemblée annuelle 2024 : Gabrielle Lemieux élue à la présidence provinciale de l’AEFO

Les membres choisissent un nouveau comité exécutif   OTTAWA, le 25 février 2024 – Mme Gabrielle Lemieux, une enseignante de la région de Sudbury, a été élue à la présidence provinciale de l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) par les 165 m.

Skip to content