Assemblée annuelle 2024 : Gabrielle Lemieux élue à la présidence provinciale de l’AEFO

Les membres choisissent un nouveau comité exécutif  

OTTAWA, le 25 février 2024 – Mme Gabrielle Lemieux, une enseignante de la région de Sudbury, a été élue à la présidence provinciale de l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) par les 165 membres délégués réunis à Ottawa les 24 et 25 février 2024 pour l’assemblée annuelle du syndicat.  Son mandat de deux ans débutera le 1er septembre 2024 et elle succèdera à Mme Anne Vinet-Roy.  

Forte de plus de 15 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation comme membre et délégué à l’Unité 57 – Nord-Ouest publique et actuellement première vice-présidente du conseil d’administration de l’AEFO, Gabrielle Lemieux se dit heureuse de la confiance que lui accordent les membres et s’engage à continuer de valoriser les valeurs collectives et syndicales d’équité, de transparence, de solidarité, d’inclusivité et d’engagement pour favoriser leur bien-être dans leurs milieux de travail respectifs.  

« Je me sens privilégiée de servir et représenter les quelque 12 000 membres de l’association. Je compte exercer un leadership rassembleur et miser sur la concertation des forces de chacune et de chacun pour bâtir, ensemble, l’AEFO de l’avenir plus juste, plus équitable et plus diversifiée. Pour ce faire, je continuerai d’entretenir et de maintenir des relations avec les différents organismes du monde syndical, de l’éducation et de la francophonie. Je serai à l’écoute des membres, de leurs besoins et de leurs préoccupations pour continuer de revendiquer de meilleures conditions de travail et d’adresser les importants défis qui nous affectent au quotidien, comme la pénurie du personnel en éducation, la valorisation de nos professions, tant en éducation qu’en santé mentale ou en petite enfance, et la nécessité d’obtenir un meilleur financement de nos services publics en langue française. » déclare Gabrielle Lemieux. 

Les membres délégués ont également élu leur nouveau comité exécutif, qui entrera en fonction le 1er septembre 2024.  

  • Gabrielle Lemieux, de la région de Sudbury, présidente élue 
  • Sylvain Ducharme, de la région d’Ottawa, première vice-présidence 
  • Ambroise Gomis, de la région d’Ottawa, deuxième vice-présidence  
  • Patrice Dufour, de la région de Sarnia, conseiller 
  • Francis Bourgon, de la région de l’Est ontarien, conseiller 

Les personnes suivantes ont aussi été élues comme administratrices ou administrateurs au conseil d’administration de l’AEFO provinciale pour les unités paires pour un mandat de deux ans débutant le 1er septembre 2024.  

  • Abdelmajid Rahmouni, Unité 58 
  • Josée Trudel, Unité 60A 
  • Nathalie Drolet, Unité 60B 
  • Émilie Brochu, Unité 62
  • Mylène Comeau, Unité 64
  • Francis Bourgon, Unité 66
  • Carla Khazzaka, Unité 202
  • Renée-Lyne Girard, Unité 20 

Prix anniversaire 

Lors de son assemblée annuelle, l’AEFO a donné le coup d’envoi des célébrations pour souligner son 85e anniversaire sous la thématique L’AEFO, une valeur sûre depuis 85 ans !  Découvrez la vidéo souvenir.   

Pour l’occasion, l’AEFO a remis son prix anniversaire qui reconnaît des personnes ou des organisations qui se démarquent par leur engagement social et l’importance de leur contribution auprès de la francophonie. Le récipiendaire 2024 du Prix anniversaire de l’AEFO est La Coopérative Pas à Pas, La CEPAP qui œuvre à l’intégration professionnelle des enseignantes immigrantes et des enseignants immigrantes.  Découvrez le travail exceptionnel et l’impact de la CEPAP auprès du personnel en éducation et auprès des élèves.  

Mérite franco-ontarien 

L’AEFO a également remis pendant son assemblée annuelle un prix de reconnaissance, le Mérite franco-ontarien, à deux de ses membres : Suzanne Mongrain-Smith, enseignante à l’École secondaire catholique Algonquin à North Bay, qui, par son engagement auprès de la jeunesse franco-ontarienne, a contribué de façon exceptionnelle au rayonnement de la langue française et de la culture francophone et Suzanne Arbour-Michel, technicienne en éducation spécialisée à l’École secondaire catholique Franco-Cité à Sturgeon Fall pour son engagement syndical exceptionnel auprès des membres de l’AEFO dans les lieux de travail.  

 

L’AEFO compte environ 12 000 membres et représente les enseignantes et les enseignants des écoles élémentaires et secondaires de langue française de l’Ontario, tant catholiques que publiques, en plus du personnel professionnel et de soutien œuvrant dans différents lieux de travail francophones. 

Élection d’un nouveau comité exécutif à l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO)

OTTAWA, le 21 février 2024, — Près de 170 déléguées et délégués, membres de l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO), participeront à l’assemblée annuelle du syndicat les 24 et 25 février 2024. Lors de cette assemblée, les déléguées et délégués éliront les membres du comité exécutif provincial de l’AEFO et notamment une nouvelle présidence provinciale. L’actuelle présidente, Anne Vinet-Roy, termine son deuxième mandat, sur une possibilité de deux mandats, à la fin août 2024.

Les médias sont invités à assister au scrutin du comité exécutif pour les élections des postes de conseillères et conseillers, de vice-présidences (première et deuxième) et de présidence provinciale qui se tiendra le dimanche 25 février 2024.

 

Quand : 25 février 2024

Heures : À compter de 9 h

Où : Hôtel Westin Ottawa – 11, promenade Colonel By, Ottawa – Salle Confédération 2 et 3

 

Les médias sont priés de se présenter à la table des inscriptions à leur arrivée.

Les membres du comité exécutif élus seront disponibles pour des entrevues après la levée de l’assemblée vers 11 h 30.

Pour toute demande d’entrevue média et pour assister au scrutin, les médias doivent confirmer leur présence en envoyant un courriel à mboillon@aefo.on.ca.

 

L’AEFO compte environ 12 000 membres et représente les enseignantes et les enseignants des écoles élémentaires et secondaires de langue française de l’Ontario, tant catholiques que publiques, en plus du personnel professionnel et de soutien oeuvrant dans différents lieux de travail francophones.

 

L’AEFO conclut une entente de principe pour les enseignantes et les enseignants franco-ontariens

OTTAWA, le 15 février 2024 — Après plus d’un an et demi de négociations, l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) a conclu une entente de principe avec le gouvernement et le Conseil des associations d’employeurs, qui représente les conseils scolaires francophones, pour le renouvellement de la partie A des conventions collectives des membres du personnel enseignant et suppléant, échues depuis le 31 août 2022.

« Merci aux membres du personnel enseignant et suppléant pour leur appui pendant ces longues négociations. C’est grâce à leur solidarité et leur force collective que nous avons réussi à démontrer au gouvernement et aux conseils scolaires que l’éducation en français se doit d’être reconnue à sa juste valeur, qu’elle doit être financée de manière équitable et que ses besoins particuliers doivent être pris en compte, sans oublier qu’il est essentiel de prioriser les appuis et les ressources en salle de classe pour améliorer les conditions d’apprentissage des élèves. » a déclaré Anne Vinet-Roy, présidente de l’AEFO.

Les détails de l’entente demeurent confidentiels jusqu’à ce que les membres de l’AEFO la ratifient. La date du vote de ratification sera connue dans un futur rapproché.

En lien avec l’entente, mais de manière distincte, les membres de l’AEFO recevront une rétroaction salariale suivant l’invalidation de la Loi 124 pour la période de 2019 à 2022. La décision de l’arbitre William Kaplan rendue le vendredi 9 février dernier s’appliquera aux membres de l’AEFO qui se verront accorder 0,75 % pour l’année 2019-2020, 0,75 % pour l’année 2020-2021 et 2,75 % pour l’année 2021-2022. Les questions sur la rémunération pour la période de 2022 à 2026 seront quant à elles réglées devant un arbitre neutre.

La partie B des conventions collectives sera négociée localement dans chaque unité.  L’AEFO s’est engagée à ne pas déclencher de grève lors de ses négociations locales pour assurer une stabilité pour les élèves et les membres à quelques mois de la fin de l’année scolaire.

 

L’AEFO compte environ 12 000 membres et représente les enseignantes et les enseignants des écoles élémentaires et secondaires de langue française de l’Ontario, tant catholiques que publiques, en plus du personnel professionnel et de soutien œuvrant dans différents lieux de travail francophones.

AEFO reaches a tentative agreement for Franco-Ontarian teachers

OTTAWA, February 15, 2024 — After over a year and a half of negotiations, the Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO), representing Ontario’s French-language elementary and secondary school teachers and occasional teachers, has reached a tentative agreement with the government and the Council of Trustee’s Associations for the renewal of Part A of the collective agreements of its members, which expired on August 31, 2022.

« AEFO would like to thank its members for their support during these lengthy negotiations. Their solidarity and collective strength have succeeded in demonstrating to the government and school boards that French-language education must be recognized, funded fairly, and that its specific needs be taken into consideration, without forgetting that it is essential to prioritize support and resources in the classroom to improve learning conditions for students. » said Anne Vinet-Roy, President of AEFO.

The details of the tentative agreement remain confidential until ratified by AEFO members. The date for the ratification vote will be announced as soon as it is confirmed.

As part of the agreement, but as a distinct matter, AEFO members will receive salary adjustments following the invalidation of Bill 124, for the 2019 – 2022 period. The February 9th ruling by arbitrator William Kaplan will be applicable to AEFO members who will receive a 0,75% increase for 2019-2020, a 0,75% increase for 2020-2021, and a 2,75% increase for 2021-2022. A neutral arbitrator will address the compensation for the 2022-2026 period.

Part B of the collective agreements will be negotiated locally by each unit. AEFO has pledged not to strike during its local negotiations to ensure stability for students and members, since we are only a few months away from the end of the school year.

 

AEFO has 12,000 members and represents French-language elementary and high school teachers in Ontario, from both Catholic and public school boards, and professional and support staff working in various French-language workplaces.

Une importante victoire pour le mouvement syndical !

OTTAWA, le 12 février 2024 — Anne Vinet-Roy, présidente de l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) a fait, aujourd’hui, la déclaration suivante en réaction à l’invalidation du projet de loi 124, la Loi de 2019 visant à préserver la viabilité du secteur public pour les générations futures :

« La force de solidarité a fait une différence ! Le projet de loi 124, la Loi de 2019 visant à préserver la viabilité du secteur public pour les générations futures est enfin invalidée pour toutes les employées et tous les employés syndiqués. La décision de la Cour d’appel confirme que cette loi est une attaque inconstitutionnelle contre les droits des travailleuses et des travailleurs de négocier collectivement et de faire la grève afin d’améliorer leur rémunération et leurs conditions de travail. Aujourd’hui, un important pas en avant a été franchi et il s’agit d’une grande victoire pour la protection des droits démocratiques. » – Anne Vinet-Roy, présidente de l’AEFO.

Annonce du gouvernement sur l’introduction d’un apprentissage obligatoire sur l’histoire des Noir.e.s et sur la révision des curriculums

OTTAWA, le 8 février 2024— Anne Vinet-Roy, présidente de l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO), a fait aujourd’hui la déclaration suivante à l’annonce du gouvernement de l’Ontario pour l’introduction d’un apprentissage obligatoire sur l’histoire des Noir.e.s et sur la révision des curriculums tous les cinq ans :

« Nous saluons l’annonce du gouvernement de l’Ontario pour l’introduction d’un apprentissage obligatoire sur l’histoire des Noir.e.s. Il s’agit d’un pas en avant pour bâtir une société plurielle, plus juste et plus équitable. Cela dit, il est essentiel de se rappeler notre histoire, mais il faudra s’assurer que ces apprentissages inclus également de la valorisation et de la reconnaissance des contributions des communautés noires francophones d’aujourd’hui et celles de demain. Il sera primordial que les curriculums en français et en anglais reconnaissent l’apport important des personnes noires francophones en Ontario, au Canada et ailleurs dans le monde qui ont façonné notre histoire et qui contribuent à forger notre avenir.

Par ailleurs, l’AEFO prendra le temps d’analyser l’annonce sur la révision des curriculums tous les cinq ans. Chose certaine, le gouvernement peut faire beaucoup mieux pour faire participer nantes et les enseignants francophones dans l’élaboration des curriculums. Le personnel en éducation doit être mieux informé des recherches que mène le gouvernement en préparation aux révisions pour leur permettre de participer activement aux consultations. Il doit aussi pouvoir prendre connaissance des curriculums avant leur sortie publique pour s’assurer qu’ils répondent réellement aux besoins en salle de classe et plus particulièrement à ceux du système d’éducation en langue française. De plus, le gouvernement doit absolument prévoir les fonds nécessaires pour assurer un accès équitable à des ressources professionnelles d’appui et de formation prêtes à être utilisées en classe avant et pendant la mise en œuvre des curriculums. Ces ressources ne peuvent pas être développées une fois les curriculums sortis. » – Anne Vinet-Roy, présidente de l’AEFO.

Notre patience a atteint ses limites!

OTTAWA, le 6 février 2024— Anne Vinet-Roy, présidente de l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO), a fait aujourd’hui la déclaration suivante à l’occasion d’une mise à jour sur la négociation collective du personnel enseignant :

« L’AEFO est déçue de constater que lors des quatre dernières journées de négociation pour le renouvellement des conventions collectives du personnel enseignant et suppléant, les négociations n’avancent pas en raison du manque flagrant de flexibilité de certains conseils scolaires catholiques qui s’entêtent à refuser des conditions de travail sans égard à la charge de travail de nos membres; celles-ci sont pourtant déjà acceptées par d’autres conseils scolaires catholiques ainsi que par tous les conseils scolaires publics. Notre patience a atteint ses limites. Nous méritons des conditions de travail à la hauteur des importants services que nous offrons aux élèves. Si aucune avancée n’est faite lors des prochaines rencontres, l’AEFO n’hésitera pas à déclencher la grève si nécessaire. Nous nous mobiliserons pour que l’éducation en français soit reconnue à sa juste valeur, qu’elle soit financée de manière équitable et que ses besoins particuliers soient pris en compte. » – Anne Vinet-Roy, présidente, AEFO

L’AEFO appuie l’Alberta Teacher’s Association et leurs préoccupations sur l’annonce la nouvelle politique sur l’identité de genre

OTTAWA, le 5 février 2024— Anne Vinet-Roy, présidente de l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO), a fait aujourd’hui la déclaration suivante à l’occasion de l’annonce par le gouvernement albertain de sa nouvelle politique sur l’identité de genre :

« L’AEFO appuie ses homologues de l’Alberta Teacher’s Association et leurs préoccupations sur l’annonce par le gouvernement albertain de sa nouvelle politique sur l’identité de genre qui prévoit, entre autres que le consentement parental sera désormais exigé pour changer de prénom ou de pronom à l’école en Alberta.

Nous reconnaissons et respectons l’important rôle que joue les parents dans la vie de leurs enfants. Nous nous inquiétons toutefois de cette nouvelle politique et de ses impacts sur la sécurité des élèves, notamment les plus vulnérables dans nos écoles.

Nous nous joignons à nos homologues de l’Alberta, aux organismes et aux communautés de partout au Canada qui se portent à la défense des communautés 2ELGBTQIA+ pour dénoncer toute forme d’oppression et de discrimination. Nous réitérons l’importance de consulter le personnel enseignant et les organismes qui œuvrent dans ce domaine dans l’élaboration et la mise en œuvre de politiques, surtout lorsque celles-ci entraînent des conséquences sur les élèves. »

Nous vous invitons à en apprendre plus sur l’identité de genre en consultant :

Resources – Egale

Droits des personnes LGBTI – Canada.ca

Identité sexuelle et expression de l’identité sexuelle | Commission ontarienne des droits de la personne (ohrc.on.ca)

Position de FrancoQueer contre la montée de la violence et de l’intolérance visant les jeunes 2SLGBTQIA+ (yapla.com)

Nouveau site Web et site sécurisé pour les membres de l’AEFO

Pour cette nouvelle année 2024, l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) fait peau neuve en vous dévoilant des outils de communication renouvelés et dynamiques qui sauront, nous l’espérons, susciter votre intérêt et votre engagement!

Complètement redessinés, le nouveau site Web et le site sécurisé pour les membres de l’AEFO se démarquent par leur navigation simplifiée, de l’information plus facile à trouver et un design modernisé pour les rendre plus engageants. Vous cherchez votre convention collective? Vous avez besoin d’un conseil ou d’un appui de votre syndicat? En quelques clics, vous saurez trouver les réponses à vos questions.

Explorez notre nouveau site Web

Naviguez notre nouveau site sécurisé (accès exclusif aux membres)

Un syndicat unique en son genre à redécouvrir

Prenez un moment pour redécouvrir votre syndicat : l’AEFO, branchée sur l’éducation et la francophonie.

Une infolettre renouvelée

L’infolettre dédiée aux membres (anciennement Info AEFO) s’appelle désormais En bref. Ce titre de publication, bien connu pour l’association, existe depuis 1977. En bref sera dorénavant votre publication hebdomadaire de choix pour rester informée et informé des dernières nouvelles concernant votre syndicat et pour prendre connaissance d’une foule d’informations qui vous seront utiles dans le cadre de votre travail. Surveillez vos courriels pour lire très prochainement votre En bref.

Un magazine au cœur des enjeux qui sont importants pour vous

Restez à l’affût de notre nouveau magazine numérique Le Trait d’union. Ce magazine trimestriel, destiné aux membres, au grand public et à nos partenaires, saura piquer votre curiosité avec des articles et des ressources pertinentes pour en savoir davantage sur les priorités syndicales, les unités locales et les dossiers de l’heure, tout en mettant en vedette des membres. Un magazine qui, nous l’espérons, entretiendra votre flamme syndicale!

Skip to content